Auteur: legalsoba

Repats africains : Rentrer pour créer sa start-up en zone OHADA 

On peut définir une start-up comme une nouvelle entreprise innovante, à fort potentiel de croissance, cherchant à lever des fonds rapidement afin d’accroître exponentiellement son activité. Créer une start-up en Afrique, surtout dans un pays membre de l’OHADA, se révèle être un exercice bien plus aisé qu’on ne pourrait le penser. Le droit OHADA, qui est est très inspiré du droit des affaires français, a été pensé pour créer un environnement juridique des affaires sécurisé et attrayant pour les investisseurs. Déjà, [...]

Lire la suite…

Qui peut rédiger des statuts de société conforme au droit OHADA ?

Les statuts de société sont un contrat passé entre les associés contenant les règles régissant les rapports entre eux et celles régissant les rapports entre la société et les tiers. On trouve dans ce contrat toutes les informations relatives à la société: le type d’activités qu’elle exerce, sa forme juridique, ses modalités de gestion et de fonctionnement, les apports de chacun des associés, le montant du capital social, sa durée, sa dénomination sociale, sa nationalité etc. L’article 10 de l’Acte uniforme [...]

Lire la suite…

Le PV d’assemblée générale dans une SARL de droit OHADA

Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un document qui fait office de compte rendu des décisions prises lors d’une assemblée générale tenue dans une société à responsabilité limitée (SARL) de droit OHADA. Il est souvent émis par le gérant qui la fait signer par tous les associés présents lors de l’assemblée. A quoi cela sert ? L’article 348 de de l’acte uniforme révisé relatif au droit des sociétés commerciales impose de tenir une assemblée chaque année dans les 6 mois de la clôture de [...]

Lire la suite…

L’arbitrabilité d’un litige foncier et/ou immobilier en RDC

Depuis l’adhésion de la République Démocratique du Congo (RDC) à l’OHADA[1] le 13 juillet 2012, le droit congolais de l’arbitrage est régi par l’Acte uniforme relatif au droit de l’arbitrage du 11 mars 1999[2], révisé le 23 novembre 2017[3], ci-après « Acte uniforme » ou « AUA ». En effet, l’Acte uniforme  a vocation à s’appliquer à tout arbitrage lorsque le siège du tribunal arbitral se trouve dans l’un des Etats-parties[4] et tient lieu de loi relative à l’arbitrage dans ceux-ci[5]. D’une manière générale, [...]

Lire la suite…

La politique minière au Mali

Lors des états généraux du secteur minier au Mali, le 27 juin 2017, le Ministre des Mines mettait l’accent sur la contribution de l’exploitation industrielle de l’or dans l’économie en énonçant que : « la part de l’exploitation industrielle de l’or dans le PIB a été de 6% en 2016. Pendant la même période, la contribution dans les exportations a été de 55% avec un apport de 335 milliards de FCFA au Trésor Public, faisant de ce métal la [...]

Lire la suite…

La lettre de voiture en droit OHADA

La lettre de voiture en droit OHADA est un document, qui permet de constater l’existence d’un contrat de transport de marchandises par voie routière. La personne destinataire de la marchandise adhère à la lettre de voiture dès l’acceptation de la livraison de la marchandise par le transporteur. Il est important de noter que, le législateur OHADA n’a pas exclu l’éventualité d’un contrat verbal, bien qu’un contrat écrit soit le principe en la matière. En pratique, il est plus judicieux pour [...]

Lire la suite…

Le projet de loi sur les échanges et le commerce électronique en RDC à la lumière du droit OHADA

Contexte Le gouvernement congolais avait pris l’initiative le 19 avril 2017 de soumettre un projet de loi à l’assemblée nationale portant sur les échanges et le commerce électronique dont l’examen s’opèrera après la rentrée parlementaire en septembre 2017. Cette volonté politique de légiférer le commerce électronique en RDC ne peut cependant pas occulter les défis et risques liés au dit projet de loi, pas que plus l’impact de ses dispositions  dans l’espace OHADA. Problématique Le commerce électronique suggère un nouveau type d’activité économique [...]

Lire la suite…

Le contrat de bail à usage professionnel OHADA

Qu’est-ce que c’est ? Le bail à usage professionnel (appelé auparavant le bail commercial) est un accord entre le propriétaire d’un immeuble (un bailleur) et une personne physique ou morale (le preneur), dans lequel cette dernière est autorisée à prendre en location l’immeuble pour y exercer une activité commerciale, industrielle, artisanale, ou toute autre activité professionnelle. L’accord est soumis aux articles 101 et suivants de l’Acte uniforme portant sur le droit commercial général (AUDCG) de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du [...]

Lire la suite…

La convention d’arbitrage en droit OHADA

La Convention d’arbitrage est un accord conclu entre deux parties contractantes exprimant leur volonté de recourir à un tribunal arbitral en cas de litige portant sur un contrat principal. Elle est généralement appelée clause compromissoire ou le compromis des parties. La convention d’arbitrage est indépendante du contrat principal : elle et ne peut être insérée dans le contrat principal. I. Conditions de formation de la convention d’arbitrage Comme de nombreux documents juridiques dans l’espace OHADA, la validité d’une convention d’arbitrage est également soumise [...]

Lire la suite…

Le pacte d’actionnaires

Qu’est-ce qu’un pacte d’associés ou d’actionnaires ? Le pacte d’associés est une convention extra-statutaire (désigne un acte dont le contenu n’est pas incorporé dans les statuts) qui a pour but d’organiser, davantage que les statuts, les relations entre actionnaires (s’il s’agit d’une société anonyme  ou d’une société par actions simplifiée) ou associés (pour les autres sociétés). Quelle différence avec les statuts ? Les statuts sont obligatoires pour constituer une société. Ils ont, eux aussi, pour but d’organiser les rapports entre tous les [...]

Lire la suite…